Etienne, de Mons en Baroeul, dans le Nord

Bonjour,

Quelques problèmes de santé et quelques années au compteur font que je ne peux plus pédaler à 35 km/h de vitesse de croisière pendant une heure et demi. Je venais de me séparer de mon Peugeot 103 MVL et c’est là que j’ai eu l’idée du vélo à assistance électrique. Direction Internet et après quelques recherches, je trouve une image sur laquelle on peut lire "côté à ouvrir sinon tout tombe par terre et ça met en colère pour la journée". Enfin quelqu’un qui sait de quoi il parle. C’est donc là que je vais me fournir.

J’ai commandé le "Kit 36V light arrière (batterie porte-bagages)" sur roue de 28 pouces, batterie de 11,4 Ah et une paire de leviers de frein avec micro contact un jeudi soir et j’ai été livré le lundi matin suivant. J’ai eu toute la semaine pour monter le kit sur mon vélo de promenade. Comme j’ai déjà démonté et remonté entièrement quelques vélos et que je suis électronicien amateur, je n’ai eu aucun problème à monter le kit qui est pré-câblé en atelier. Ça m’a pris environ 4 heures, réparties sur plusieurs jours, en prenant tout mon temps, dont 1 heure et demi à essayer différentes solutions pour fixer le disque de détection de pédalage, qui, surprise, ne tient pas tout seul en place. J’ai finalement percé 4 trous dans le disque et je l’ai fixé avec du fil de fer sur la manivelle.

Arrive le samedi, et coup de chance c’est la journée ensoleillée de l’année din’ch Nord (*). J’en ai profité pour essayer le vélo kité et faire quelques photos.

Dès le premier tour de pédalier, on se sent poussé, même au premier niveau d’assistance, ce qui facilite agréablement l’accélération jusqu’à la vitesse de croisière. Une fois la vitesse de croisière atteinte on se sent bien épaulé par le moteur et c’est une très agréable sensation de bonheur retrouvé à pédaler dans la campagne les cheveux au vent. Je n’ai parcouru que 19 km mais suis enchanté par l’assistance électrique. 

On entend un peu le moteur en fonctionnement mais j’ai trouvé ça rassurant. 

J’avais hésité pour les leviers de frein à micro contact et je ne regrette pas de les avoir commandés et montés, c’est quand même bien pratique de pouvoir couper immédiatement le moteur.

Bref que du bonheur.

Vive moteur et vélo !

image1.jpg

image2.jpgimage3.jpgimage4.jpg